AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Les Mondes d'Ewilan : Légendes des Marches

Une adaptation en jeu de rôle de la Quête d'Ewilan de Pierre Bottero
 

Partagez | .
 

 Une Dame noire au petit matin (Suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erunteva Ervil

avatar


Sexe : Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Nombre de messages : 375
Age : 26
Date d'inscription : 17/12/2008

Feuille de personnage
Age: 19
Classe: Brigand
Profession: Bandit de grand chemin / Voleuse

MessageSujet: Une Dame noire au petit matin (Suite)   Dim 20 Avr 2014 - 3:39

La suite de ce sujet .
Rappel du message précédent:
 


* J'ai appris par la vie que plus une personne voulait se montrer insondable et moins ses émotions ou intentions cachées se révèlent positives... Le néant est si souvent synonyme de mauvaises pensées... *
Elle n'aimait pas cette tête-là. Ce visage si sombre et vide de sentiments. Si sombre de blancheur. Lisse et infranchissable obstacle, comme un mur de songes vides, une barrière de riens pour dissimuler le Tout. Ce n'est jamais bon ce genre de regard absent et présent à la fois, comme un ciel entièrement vide est souvent annonciateur d'orages et de tempêtes.

Elles sortirent des appartements d'Emrys... (*Enfin!*) Era se rendit soudain compte qu'elle ne tiendrait pas la distance avec sa couverture. Sa détention lui pesait trop. Bien trop songeait-elle pour qu'elle réussisse à tenir sa parole, sa promesse même, à long terme. Enfin ! Cette question s'imposerait sans doute plus tard, rien ne pressait encore et elle en parlerait au capitaine impérial le moment venu. En attendant, l'heure était aux dissimulations et aux badinages qui allait de pair avec celles-ci. La chantelame ne l'avait d'ailleurs pas attendue et avait revêtit la peau de son personnage en un pas, sans même un coup de semonce pour son humble « protégée »...


Passant devant les grandes glaces de la salle d'armes, elle ne put s’empêcher de se jeter un coup d’oeil et... tomba par inadvertance sur le reflet de Beitirs. Refrénant un étrange instinct qui voulait la pousser à approfondir la comparaison entre les deux images féminines, elle eut toute les peines du monde à se reconcentrer sur la discussion que tentait pourtant d'entretenir (par miracle!) l'aristocrate... Pourquoi se souciait-elle tant de leurs physiques? Etait-ce une nouvelle lubie? Elle ne s’était jamais vraiment préoccupée de son apparence auparavant. Pourquoi cette fois-ci, l'insulte de la guerrière l'avait-elle tant piquée au/à vif?...

Le fait que sa simple présence charismatique arrivait encore sans peine à la déstabiliser ne plaisait pas du tout à la jeune fille... mais alors pas du tout. Et le ton arrogant qu'avait repris la Chantelame avec elle ne faisait qu'accentuer cet effet! C'est donc presqu'en colère qu'elle arriva à la Pommeraie. Beitiris lui lança une arme. Elle lui lança aussi une phrase.


- Nous continuerons la conversation en croisant le fer. Je vois à ton regard que tu ne m'apprécies pas, jeune rebelle. Voici l'opportunité de t'exprimer, montre-moi ce que l'on t'a appris!

Elle ne l’attrapa pas. L'arme chuta bruyamment sur les petits pavés du chemin qui serpentait dans la pommeraie, répercutant l’écho métallique jusque dans les dents de la voleuse. Il percuta enfin sa conscience! Era se rendant soudain compte de son énervement intérieur injustifié et surdimmensioné, elle s’arrêta net. De bouger, de respirer. Ses pensées se figèrent... Puis, elle ramassa l'arme, lentement, se purgeant de ses émotions tumultueuses et infructueuses... La colère mène à la précipitation et la précipitation à l’erreur. Malgré son rôle à tenir, elle était une bonne épéiste et comptait bien le prouver à cette guerrière d'aristo'.

- ... C'est Emrys qui a ma lame... lâcha-t-elle sans ton particulier. Sans réfléchir non plus.

Interloquée, elle l’était profondément. Elle devait être sacrément perturbée pour ne pas avoir pu saisir l'arme au vol. Et bien, puisque c’était sa mission, elle jouerai le jeu et ferrait bonne figure. Blodwyn avait toutes les raisons du monde d’être dans le même état qu'elle alors autant saisir la balle au bond tant que celle-ci était encore dans son camp!
L’épée était plus lourde que Ciel (sa propre lame) mais ne semblait pas démesurément longue, elle s'adapterait plus rapidement. Ce qui la gênait plus en revanche, c’était ses vêtements. La perspective de combattre en robe, en extérieur, ne la réjouissait pas. Elle l'avait déjà fait, quelques fois (dont la veille même) mais savait combien ses capacités s'en trouvaient modifiées, pour elle qui basait son art guerrier dans la réactivité et le mouvement. Bon, au moins, la couverture de Blodwyn lui permettait de ne pas complètement perdre la face devant la Chantelame.
Beitiris semblait attendre on ne sait quoi. Qu'elle ouvre le combat peut-être? Il en était hors de question. Era n'avait jamais été suicidaire et cela ne changerait pas de si-tôt. Elle choisit sa manière de répliquer : celle de Blodwyn.


- Moi, Blodwyn déclare solennellement ne pas savoir me battre.

Un silence plana un instant.

- Je ne suis pas un guerrier ni un soldat ni...

Elle dévisagea Beitiris, l'air de dire « moi aussi je peux jouer à ça... » sans pourtant d'animosité. Il n'y avait personne alentour, ni jardin ni couloir... si elle voulait réellement la tester, elles devaient laisser tomber le masque pour que Maeron puisse montrer l’étendue de ses talents, sinon ça n'en valait pas la peine.

_________________
Erunteva Ervil °¨° Damos Lévia

~*~
inspirations profondes
rythmant les nuages de la nuit
quiétude
~*~


...Un Bon Ennemi Est Un Ennemi Mort...


-o-°-o-°-o- la verite est inscrite dans le sang -o-°o-°-o-
Revenir en haut Aller en bas
Beitiris Ar' Kriss

avatar


Sexe : Masculin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chat
Nombre de messages : 36
Age : 29
Date d'inscription : 16/06/2010

Feuille de personnage
Age:
Classe:
Profession:

MessageSujet: Re: Une Dame noire au petit matin (Suite)   Lun 4 Aoû 2014 - 22:35

Sans attendre, Beitiris passa à l'offensive et enchaîna, de manière relaxée, plusieurs attaques afin de jauger son adversaire et d'observer ses réactions. Autant pour ne pas briser la couverture d'Erunteva qui était censée être une épéiste novice que pour observer sa manière de se mouvoir et de penser. La jeune femme avait clairement montré son intention de se montrer plus incompétente qu'elle ne l'était réellement, mais elle ne saurait probablement pas gommer tous ses réflexes. De ce que la Chantelame savait, Erunteva avait appris à la dure, pour survivre, et il lui serait difficile de s'abstenir de réagir d'instinct.

- Tu es une aristocrate de l'Empire de Gwendalavir, fusses-tu de naissance illégitime. Tu apprendras à manier les armes, car tu auras peut-être à t'en servir un jour pour défendre ton honneur et ta Maison. Ton père m'a confié qu'il avait veillé à te donner quelques leçons au cours de ses rares heures de détente. J'ai besoin d'exercice, par conséquent je t'enseignerai ce que je peux à mon tour!

Avec aisance, Beitiris désarma alors sa partenaire et lui plaça sa propre lame sur la gorge.

- Pitoyable... tout novice à l'épée devrait être capable de contrer cette technique des plus élémentaires. Il semble que j'aurai du travail avec toi! Sache que nous continuerons à nous exercer sans autres protections que de simples gants en cuir. Ta sécurité, tu la devras au propre contrôle que tu as de ta lame! Bien entendu, je ne chercherai pas à te blesser et je retiendrai mes coups, mais toute contusion que tu recevras... sera éducative. Tu ne seras pas une aristocrate choyée et bercée d'illusions, tu seras formée comme il se doit. C'est la volonté de ton père et, moi-même, je n'agirais pas autrement!

Ramassant nonchalamment l'épée d'Erunteva, Beitiris lui lança à nouveau et se mit en garde, bien que de manière apparemment assez molle et laxiste.

- Maintenant, attaque! Montre-moi ce que ton père t'a appris! En garde!

_________________
Beitiris Ar' Kriss, Seigneur Chantelame, Maître d'armes de l'Ordre
Revenir en haut Aller en bas
Erunteva Ervil

avatar


Sexe : Féminin Zodiaque : Taureau
Signe Chinois : Chèvre
Nombre de messages : 375
Age : 26
Date d'inscription : 17/12/2008

Feuille de personnage
Age: 19
Classe: Brigand
Profession: Bandit de grand chemin / Voleuse

MessageSujet: Re: Une Dame noire au petit matin (Suite)   Ven 20 Oct 2017 - 2:47

Je ne mange pas, de graines!

mrgreen

Pas pu m'en empêcher, désolée...

_________________
Erunteva Ervil °¨° Damos Lévia

~*~
inspirations profondes
rythmant les nuages de la nuit
quiétude
~*~


...Un Bon Ennemi Est Un Ennemi Mort...


-o-°-o-°-o- la verite est inscrite dans le sang -o-°o-°-o-
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Dame noire au petit matin (Suite)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une Dame noire au petit matin (Suite)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Darth Ynnitach- L'ascension de la Dame Noire
» bonjour [pv Petit Matin]
» Première sortie de patit matin ( Flocon de cendre moi et Petit matin )
» La lueur éclatante du saphir au petit matin est telle que le ciel et l'océan se confondent dans des teintes de bleus d'une pureté exquise .
» Une Balade Interdite (PV Petit Matin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes d'Ewilan : Légendes des Marches :: La Citadelle des Frontaliers :: L'Enceinte des Hauts-Jardins :: Pommeraie-