AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Les Mondes d'Ewilan : Légendes des Marches

Une adaptation en jeu de rôle de la Quête d'Ewilan de Pierre Bottero
 

Partagez | .
 

 La nuit noire, une forêt lugubre, et un employeur mécontent (RP terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Llew Lhanor Til' Huryn

avatar


Sexe : Masculin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chat
Nombre de messages : 3
Age : 29
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: La nuit noire, une forêt lugubre, et un employeur mécontent (RP terminé)   Mer 13 Avr 2011 - 13:48

Un pas sur le côté habilement exécuté par une nuit noire, le lendemain de la tentative d'assassinat de Buhuna Sil' Alfian, et voilà Llew Lhanor Til' Huryn apparaissant devant ses mercenaires du Chaos, sbires incompétents et incapables d'accomplir correctement les tâches qu'il attendait. Il était quelque part, dans la Forêt des Brumes, un lieu où les envoleurs Caeran et Elia Astany étaient parvenus à se dissimuler, échappant temporairement à la traque organisée par Emrys Til' Lleldoryn. Une chance que le capitaine de la Garde impériale était présentement occupé à interroger Alinor Caosi dans les geôles de la Citadelle plutôt que d'être sur le terrain, ce satané Chantelame aurait bien été capable de leur mettre la main dessus en prime!

Oh, pourtant, l'échec de la tentative d'assassinat était programmé et, à ce niveau-là, il n'y avait pas eu de surprise malencontreuse, bien que le zèle d'Alinor aurait pu tout gâcher. Heureusement, les jours de la princesse Buhuna Sil' Alfian n'étaient plus en danger, il l'avait appris de source sure, et Llew pouvait se tourner à nouveau vers ses subordonnés. Pour conserver le secret sur les objectifs poursuivis par les Mentaïs, le soi-disant seigneur d'Al-Chen allait devoir manifester son mécontentement quant à leur échec, qui était presque une véritable réussite. En vérité, ils seraient punis pour la capture d'Alinor Caosi qui était susceptible de poser un véritable problème pour la Guilde du Chaos : aucun mercenaire du Chaos ne devait tomber vivant entre les mains de l'ennemi et c'était, hélas, ce qui se passa la veille. Llew devait le faire taire définitivement ou le faire évader, mais, quelle que soit la décision qu'il prendrait, il devait le faire rapidement sous peine de voir son influence amoindrie auprès des autres Mentaïs qui le tiendraient pour responsable de cette situation gênante. Si Alinor Caosi révélait la moindre information, sa propre position pouvait devenir critique...

Heureusement pour Llew Lhanor Til' Huryn, la situation n'était pas encore irréversible et il conservait sa liberté de mouvements. Devant lui, se dessina la haute silhouette de Caeran Astany qui s'avançait vers lui, circonspect. L'envoleur ne s'attendait pas à se voir gratifier de félicitations pour une mission qu'il pensait avoir lamentablement échouée. Avec un sourire angélique, Llew le saisit aussitôt à la gorge, lui bloquant aussitôt la respiration. Caeran pouvait bien le dominer de sa plus grande taille, il s'agenouillerait devant lui comme tout le monde! Il maintint la pression sur la gorge de Caeran, le temps de le forcer à s'agenouiller, avant de relâcher brutalement sa prise. Alertée par le bruit de la lutte, Elia Astany venait d'apparaître, arme au clair, mais elle rengaina aussitôt en reconnaissant la silhouette du Mentaï et s'agenouilla pour le saluer.


- Bonsoir, Caeran, cela faisait longtemps. Se tournant alors vers Elia, il se pencha en feignant de l'inviter à la relever, mais il la fit chuter aussitôt qu'elle fut debout d'un coup de pied vicieux, le doublant d'un coup de pied sournois dans les côtes. Et bonsoir à toi, Elia. Avisant une souche d'arbre non loin de lui, Llew Lhanor Til' Huryn vint s'y installer, arrangeant les plis de ses habits de haut aristocrate avec un un certain soin, attendant que ses subordonnés viennent ramper à ses pieds sans leur prêter la moindre attention.

- Je suis mécontent de vous, la princesse était à portée de main, aussi exposée et vulnérable qu'il était possible de l'espérer, mais vous avez tout gâché et provoqué la mort vaine de plusieurs de nos frères et la capture de l'un d'entre eux. N'est-ce pas, Elia Astany? Tout cela pour tuer la marchombre Ayana? Vous n'avez même pas été capables de l'éliminer sans vous faire blesser alors que vous étiez à deux sur elle. J'en viens à me demander si vous êtes bien des envoleurs, des chasseurs de marchombre, ou bien si vous êtes deux recrues incompétentes qui se font passer pour des envoleurs expérimentés. Au mépris des règles, vous ne vous êtes même pas souciés une seconde d'assurer qu'Alinor Caosi ne tombe pas vivant entre les mains des Frontaliers! Je devrais vous tuer pour votre échec, ce mercenaire du Chaos des plus ordinaires a été bien plus efficaces que les deux envoleurs que vous êtes.

Avisant Elia qui allait ouvrir sa bouche pour tenter de se défendre, Llew la gifla séant de la main droite, tout en tirant son arbalète, dissimulée sous sa cape, de l'autre main pour la pointer en direction de Caeran, anticipant une éventuelle réaction de ce dernier.

- Silence, imbécile! N'aie même pas l'audace d'oser t'exprimer sans que je ne t'y invite! N'aie encore moins l'audace d'oser m'interrompre quand je parle! Je ne veux pas t'entendre, Elia Astany! Ose encore me contrarier, femelle stupide, et tu arboreras ta propre langue en pendentif!

Son regard était présentement celui d'un homme qu'il ne fallait pas contrarier. Llew Lhanor Til' Huryn ne laisserait pas deux envoleurs ineptes et inaptes provoquer sa chute. Se calmant après quelques instants, il s'adressa alors à Caeran :

- Puisque tu es le moins irrécupérable de vous deux, Caeran, donne-moi une seule bonne raison de vous garder en vie! Une seule bonne raison, et ce, dans les dix secondes à venir! Autrement, nous verrons si ton Elia fait une bonne prostituée avant que je ne la rétribue d'un carreau d'arbalète!
Revenir en haut Aller en bas
Elia et Caeran Astany

avatar


Sexe : Féminin Zodiaque : Bélier
Signe Chinois : Buffle
Nombre de messages : 7
Age : 20
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: La nuit noire, une forêt lugubre, et un employeur mécontent (RP terminé)   Ven 22 Avr 2011 - 16:50

Elia et Caeran s’était fais passés pour de simples réfugiés et ils avaient eut la chance de ne pas avoir été interrogés. Ils étaient partis tranquillement le soir même de l’attaque et avaient fuis jusqu’à la forêt des Brumes ou tous les survivants s’étaient réunis. Elia ne s’en voulait pas le moins du monde d’avoir échoué à la mission, elle ne se sentait en rien coupable et cela ne l’affligeait guère. Caeran au contraire était désespéré, il avait failli à sa mission et la punition serait sévère surtout que c’était de leur faute. Mais déjà les deux mercenaires avaient réfléchi à ce qu’ils devraient dire pour leur défense. A peine rentré parmi les leurs, un des mercenaires les avait injuriés, affirmant qu’ils avaient échoué de leur faute. Afin de le calmer Elia l’avait mis à terre et pendant que Caeran le bloquait. Elle avait patiemment coupé les doigts un à un de la main droite de l’impoli sous les regards ébahis des autres. Alors que des cris de douleur jaillissait de la bouche de la victime, un grand sourire s’afficha sur le visage d’Elia jusqu’à ce qu’elle apprenne que les deux mercenaires devaient allait voir un Mentaï : Llew. Ce dernier avait la réputation de n’avoir aucune pitié et de punir sévèrement. De plus il avait établi de nombreux plans pour se hisser en haut des échelons. Il serait difficile de lui tenir tête.

Le lendemain de l’attaque, pendant la nuit, les deux mercenaires avançaient dans le noir. Ils devaient rencontrer le Mentaï dans un lieu précis et celui-ci n’était plus très loin. Ils s’arrêtèrent quelques minutes et Caeran enlaça Elia dans un élan d’amour pour se donner du courage. Il l’embrassa avec fougue, en se disant que c’était peut-être leur dernier baiser.
Caeran s’avança le premier, la tête basse et les pieds trainant, au fond de lui il avait un peu peur du sort qui lui était réservé. A quelques pas derrière lui se tenait Elia, la tête haute, ne craignant nullement le Mentaï, mais Caeran savait qu’au fond elle le craignait autant que lui.
La nuit était d’un noire profond et l’homme aperçut quelqu’un plus loin. Etait-ce le Mentaï ? Il s’avança lentement, il n’avait jamais rencontré Llew mais d’après son équipement c’était la bonne personne. D’un coup bien placé il fut mis à genoux afin de bien montrer qui était le chef. Elia arriva en trombe, armes en mains et en apercevant l’homme, elle rengaina et s’agenouilla comme son compagnon. Le Mentaï invita Elia à se relever, ce qu’elle fit, mais elle se retrouva à genoux ne moins de deux. Et dire que Caeran pensait qu’il n’y avait pas pire qu’Elia. Alors qu’il s’éloignait, Caeran marcha à quatre pattes pour se rapprocher de l’homme et il enjoignit Elia de faire de même.

Les paroles et les gestes du mercenaires le touchèrent en plein cœur, il détestait voir Elia être malmenée. Cependant, cette dernière gardait toujours la tête haute, feignant l’indifférence. Alors que Llew lui adressait la parole, Elia ouvrait la bouche et commença :


-Caeran n’y…

Mais elle fut interrompu par un coup de poing dans les côtes. Caeran lui jeta un coup d’œil et elle rouvrit la bouche.

-Elle savait…


Une fois encore Llew la fit taire d’un coup bien porté. Mais l’envoleur connaissait la fin de la phrase : « …qui nous étions réellement », un de leur argument. Caeran regarda Elia dans les yeux et la supplia silencieusement de se taire. Il l’aimait trop pour la voir recevoir des coups sans pouvoir rien faire.
La question du mercenaire aurait pu en dérouter plus d’un mais Caeran était près, il avait préparé des répliques avec Elia. Il savait quoi répondre :


- A vrai dire, l'attaque contre la marchombre avait pour but de distraire les gardes et les réfugiés afin de permettre l’attaque. Nous avons fais exprès de faire durer le combat et d’être blessé afin de passer inaperçus. De plus cette marchombre devait être tuée car elle savait que nous étions des mercenaires et elle aurait pu divulguer des informations sur nous aux soldats. Pour ce qui est d’Alinor, je crains ne pas l’avoir vu, j’étais à moitié conscient.


Caeran se tut, il ne savait pas si ses arguments étaient valables, surtout que ce n’était qu’un tissus de mensonges, mis à part le fait qu’ils y avaient été doucement avec Ayana afin de ne pas trop se faire remarqué. Il regarda un instant le mercenaire dans les yeux puis se ravisa, il risquait de mal le prendre. Elia lui lança un regard plein de fierté, il n’avait pas bafouillé et il avait menti sans qu’on s’en rende compte ! C’était très important qu’on ne voit pas qu’il mentait.

Revenir en haut Aller en bas
Lena Sil'Noyan

avatar


Sexe : Féminin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Chien
Nombre de messages : 3
Age : 23
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: Re: La nuit noire, une forêt lugubre, et un employeur mécontent (RP terminé)   Ven 22 Avr 2011 - 22:59

La tentative d'assassinat avait été un échec.

Sur toute la ligne. Non seulement Buhuna n'était pas morte, mais certains mercenaires étaient morts et Alinor s'était fait capturé. Llew l'avait prédit, mais Lena ne pouvait pas s'empêcher de ruminer cela. L'échec lui avait toujours fait horreur. Pendant la préparation, elle avait proposé l'idée qu'ils s'en occupent eux-même, mais on lui avait fait remarquer que dans le cas d'un échec, elle perdrait tout. Ca aurait pu être pire que l'état actuel des choses. D'un geste rageur, elle rabattit le capuchon sur son visage, avant de faire un pas sur le côté.

Llew disputait les deux envoleurs, responsables de l'échec, selon Lena. Après tout, n'était-ce pas eux qui, par vengeance, s'étaient détournés du but fixé ? Le Papillon Noir resta en arrière, observant la scène. Elle retira la capuche inutile, doucement. Lorsque Llew eut terminé, elle s'approcha doucement de lui, se dissimulant encore dans l'obscurité, mais annonçant sa présence à l'homme.

Llew et Lena n'avaient pas la réputation d'être compréhensifs. Et à deux, ils étaient bien pire.

La jeune femme voulut ajouter quelque chose, puis se ravisa. Elle posa simplement une main sur l'épaule de Llew qui était assis sur une souche d'arbre, se dévoila ainsi aux deux amoureux, et lança un regard méprisant sur les deux envoleurs. Si tant est que l'on puisse les appeler comme ça. Un simple mercenaire s'était montré plus efficace qu'eux deux réunis. Lorsqu'Elia voulut parler, Llew la faisait taire. Ce n'était pas à elle qu'il s'adressait, mais à Caeran. Ce fut donc lui qui prit la parole. A ses mots, Lena fit apparaître sur son visage un sourire méprisant.



-C'était une diversion ratée ! Une bonne diversion aurait attiré les gardes ailleurs, Buhuna aurait été moins protégée ! Incapables !


Lena observa leur petit jeu de regards en gardant sur le visage son sourire méprisant. Puis, elle s'approcha avec douceur de Caeran, et prit son visage dans sa main gauche. De la droite, elle le gifla. La claque retentit dans le froid de la nuit, résonna un peu et revint avec écho. La Mentaï se releva, époussetant sa robe avec délicatesse, en revenant près de Llew.


- Il faut veiller à mieux préparer vos mensonges. Vous vous êtes trahis par vos regards.


Sa voix avait été pleine de douceur, mais était pourtant remplie du venin qu'elle leur réservait. Elle mourait d'envie de leur faire sentir d'autres répliques bien senties, mais laissait Llew terminer. Il avait sûrement autre chose à dire que le ratage de la diversion. Et elle savourait d'avance les regards terrifiés d'Elia et de Caeran. Car s'ils ne les avaient pas encore, cela ne saurait tarder. Et si ce n'était pas Llew qui les effrayait, elle s'en chargerait personnellement...
Revenir en haut Aller en bas
Llew Lhanor Til' Huryn

avatar


Sexe : Masculin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chat
Nombre de messages : 3
Age : 29
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: La nuit noire, une forêt lugubre, et un employeur mécontent (RP terminé)   Sam 30 Avr 2011 - 23:59

Ah, cette voix douce et venimeuse... Lena, il la reconnaîtrait n'importe où dans l'Autre Monde. Llew s'entendait à merveille avec elle, Lena était la main qui exécutait ses plans les plus impossibles, elle était l'ombre qui veillait sur ses arrières quand il prenait les devants. Elle n'était pas parfaite, elle n'était pas exempte de défauts, mais il la connaissait suffisamment bien pour savoir employer les talents de Lena à leur juste valeur. Llew Lhanor Til' Huryn avait toujours pensé que son lien avec Lena Sil' Noyan était une force que les autres Mentaïs sous-estimaient, tous sauf Essindra. Elle et Nillem partageait une relation similaire, mais, un jour, cette relation perdrait Essindra, car Nillem ne connaissait pas sa place et se permettait de traiter le seigneur Azan, l'un des plus influents et des plus puissants Mentaïs, comme un égal. Un jour, cette présomption se paierait au prix fort.

Sortant de ses songes, Llew Lhanor Til' Huryn reporta son attention sur les deux Envoleurs incompétents qui rampaient à ses pieds :


- Ma chère Lena dit vrai, vous mentez comme des amateurs. Je ne me rappelle plus à quelle section d'envoleurs vous appartenez, mais votre officier vous a très mal formés. J'en viens à me demander si vous êtes réellement des Envoleurs...

La voix de Llew ne laissait présager rien de faste, pas davantage que le masque traditionnel des Mentaïs qu'il portait en ce moment, dissimulant les traits de son visage. Se tournant vers Lena, il la plaqua contre son torse et lui murmura de manière très audible :

- Ohhh... je sens le désir monter en toi! Tu voudrais les tuer, n'est-ce pas? En d'autres circonstances, ils seraient tiens, ma chère, mais, ce soir, je les garderai en vie. Encore que ce ne soit pas l'envie de me débarrasser de ces deux parangons de l'idiotie qui me manque...

Illustrant sa pensée, il se détourna vivement de Lena et dessina une badine avec laquelle il se mit à rosser consciencieusement Caeran et Elia Astany. Méthodique, Llew s'abstint de leur flageller le visage, étant donné qu'il ne fallait sous aucun prétexte que les deux envoleurs soient par trop reconnaissables du fait de contusions distinctives. Finalement, le Mentaï cessa son ouvrage et lança la badine à Lena afin qu'elle puisse se divertir à son tour, si l'envie s'en faisait sentir. S'asseyant à nouveau sur la souche, arrangeant ses vêtements, il fit tomber sa sentence :


- Caeran et Elia Astany, vous vivrez... pour l'heure. Soyez avertis, revenez-moi à nouveau avec l'annonce d'un échec aussi honteux que celui-ci et la preuve conséquente de votre incompétence et je vous céderai à Lena... ou peut-être même au seigneur Azan, le seigneur Kharx dont il a la garde est toujours de grand appétit.

RP terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit noire, une forêt lugubre, et un employeur mécontent (RP terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit noire, une forêt lugubre, et un employeur mécontent (RP terminé)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Quand nuit noire se fait en plein jour.
» [Combat GS] Sköll & Aukoti VS Perséphone || Prophétie de la Nuit Noire
» Par une Nuit Noire et Sombre.... [Libre !]
» Sans un crie, sans un bruit, dans la nuit noire nous, nous élevons [SAMUEL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes d'Ewilan : Légendes des Marches :: Les Marches Frontalières :: La Forêt des Brumes-