AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Les Mondes d'Ewilan : Légendes des Marches

Une adaptation en jeu de rôle de la Quête d'Ewilan de Pierre Bottero
 

Partagez | .
 

 Quand le Chaos s'invite dans les tréfonds de la Citadelle (RP inachevé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Llew Lhanor Til' Huryn



Sexe : Masculin Zodiaque : Verseau
Signe Chinois : Chat
Nombre de messages : 3
Age : 29
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Quand le Chaos s'invite dans les tréfonds de la Citadelle (RP inachevé)   Mer 13 Avr 2011 - 0:08

La nuit était noire et sombre, Emrys Til' Lleldoryn et les autres officiers impériaux étaient amplement occupés avec leurs interrogatoires, et la princesse Buhuna Sil' Alfian vivait. Bien entendu, il n'était pas question qu'elle meure, mais personne n'en était conscient, si ce n'est les Fils du Chaos dont Llew Lhanor Til' Huryn faisait partie.

Cette nuit, il profitait de la fébrilité des officiers pour marauder dans les tréfonds des cachots de la Citadelle, tous plus occupés les uns que les autres à veiller à renforcer la protection de la princesse, à interroger des témoins parmi les réfugiés dans l'espoir de découvrir d'autres mercenaires du Chaos dissimulés parmi eux. Le mercenaire Alinor Caosi ne serait probablement pas interrogé ce soir, il ne révèlerait rien d'emblée et il faudrait du temps pour éventuellement parvenir à lui arracher des informations, les officiers des armées impériales en étant conscients. Pauvre Alinor, songeait Llew, il l'avait vu donner le meilleur de lui-même et plus encore pour tenter de tuer la princesse, sans savoir que sa mission était vouée à l'échec, elle avait été conçue dans ce seul dessein. Pourquoi? Eléa Ril' Morienval, sa très gracieuse cousine éloignée, bénéficiait peut-être de l'appui de la Guilde du Chaos pour le moment, mais la cause de la Sentinelle félonne n'était pas celle des Enfants du Chaos et elle n'en était pas consciente, bien entendu. Ni Buhuna Sil' Alfian, ni Eléa Ril' Morienval ne serait tuée ou ne serait vaincue sans l'aval des Fils du Chaos, lesquels n'agiraient que dans leurs seuls intérêts. Llew, par amour pour sa cousine, avait réussi à obtenir pour elle nombre de faveurs, mais son influence n'était pas infinie et il ne pouvait pas s'éloigner outre mesure des intérêts de la Guilde du Chaos, sans quoi il serait vite neutralisé.

Mais, cette nuit, ces préoccupations étaient triviales, Llew Lhanor Til' Huryn devait se tourner vers Alinor Caosi et s'assurer son silence : soit le mercenaire mourrait, soit il vivait et serait libéré d'une manière ou d'une autre. Usant de ses multiples talents, le Mentaï s'était infiltré, non sans mal, dans les cachots de la Citadelle et il devait reconnaître que les Frontaliers savaient y faire pour surveiller des prisonniers importants. Néanmoins, il n'était pas un Mentaï pour rien et l'art de la dissimulation était une seconde nature chez lui : Qui d'autre qu'un Frontalier pouvait circuler parmi les Frontaliers sans attirer la moindre attention? Bientôt, il arrivait devant la geôle d'Alinor, il discuta un instant avec les Frontaliers en sentinelle, et parvint à les écarter de son chemin pour un moment. Sans tarder, il usa de son don pour installer des alarmes qui l'avertiraient de leur retour. Il observa le jeune homme étendu sur le sol et murmura :


- Alinor, Alinor, mon doux assassin! Que vais-je faire de toi? Que vais-je faire d'un Enfant du Chaos qui n'a pas été capable de tuer la princesse Buhuna Sil' Alfian alors que la tâche était si aisée? Que vais-je faire d'un Enfant du Chaos qui est tombé entre les mains des Frontaliers au lieu de mourir?

Laissant son interrogation en suspend, usant d'un effet oratoire qui lui était coutumier avec ses subordonnés, Llew reprit aussitôt :

- Assez de questions rhétoriques, tu devrais être mort, Alinor Caosi... et pourtant, tu vis. Donne-moi une seule bonne raison de ne pas t'accorder la mort que tu mérites, Alinor! Donne-moi une seule bonne raison de te maintenir en vie et d'organiser ton évasion après un tel échec qui me déçoit!
Revenir en haut Aller en bas
Alinor Caosi



Sexe : Masculin Zodiaque : Poissons
Signe Chinois : Cochon
Nombre de messages : 39
Age : 21
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: Quand le Chaos s'invite dans les tréfonds de la Citadelle (RP inachevé)   Ven 15 Avr 2011 - 15:17

Alinor était étendu dans un cachot, forme sombre dans les ténèbres environnantes dont on apercevait les contours lorsque la lueur de la flamme d’une torche illuminait la geôle pendait une infime seconde. Il avait échoue, la princesse était vivante et ils l’avaient capturé. Un intense remue-ménage avait fait suite, les frontaliers avaient renforcé la garde autour de la princesse et de ses appartements, a grand renfort de cris et d’appels désordonnés, ils avaient mis en place une série d’interrogatoires pour trouver d’autres Fils du Chaos. Inutile ! Leurs aides parmi la populace avaient déjà du fuir, ou alors leurs cadavres pourrissaient le long d’une route, au fond d’une fosse. Et un mercenaire ne se laissait pas attraper.

Sauf que lui s’était fait avoir, pitoyable ! Et maintenant tout ce qu’il tentait de faire était de résister à l’angoisse pour rester droit et froid. Ils allaient le torturer, longuement. Il s’était déjà décidé a ne pas parler même s’il savait ce qu’il allait endurer ; il avait déjà du torturer quelques révolutionnaires a leur cause, il avait même apprécie cette sensation, ce lien qui se crée entre le bourreau et sa victime. D’abord haine et mépris, ensuite les cris et la douleur et enfin les supplications. Puis, lorsque leur âme était brisée, une sorte de tendresse et d’amour. Une ombre lui cacha la faible lueur de la torche, il ne la discernait pas bien avec l’un de ses yeux tuméfiés, souvenir d’un des frontaliers quand il lui avait fait front autant qu’il avait pu. C'est-à-dire qu’il s’était tenu droit et l’avait regardé dans les yeux avant de lui cracher à la figure. Il tenta de sourire au frontalier ou autre garde quel qu’il soit, tache rendue ardue par ses lèvres coupées et les multiples entailles qu’il avait.

C’est alors qu’il comprit que devant lui se tenait un Mentaï. Il chercha du regard des gardes qui auraient pu donner l’alerte mais aucun n’était présent. Le Mentaï se pencha vers lui, sa tête frôlant les barreaux, il lui murmura alors quelques phrases qui le glacèrent en même temps qu’ils le remplirent d’un espoir égoïste. Il allait peut être survivre… Il se reprit vite, refaisant passer comme au moment du combat ce fanatisme qui le rendait prêt à mourir pour leur cause.

-« La seule raison qui vaille la peine que je survive est de servir le Chaos. On m’a confié une mission, j’ai échoué. Alors tuez-moi, laissez-moi ici si vous voulez, je servirai avec ou sans vous La cause et ne dirai rien. Mais je vous promets que si vous me faites sortir d’ici, je n’échouerai plus et s’il le faut je mourrai pour réussir. »

Jusque la, rien de nouveau, il était déjà prêt a mourir pour une mission auparavant mais son échec ne l’avait rendu que plus conscient de leur objectif et son fanatisme n’en avait été qu’encore plus attisé. Il leva le regard, cherchant comme il pouvait le regard du Mentaï. Ses yeux brillant de conviction.
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le Chaos s'invite dans les tréfonds de la Citadelle (RP inachevé)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et dans les tréfonds, je me morfonds.
» Invitation guilde
» Quand champ de blé se fait mine d'or
» Quand Esquisse s'invite dans les Sims...
» [Théorie] Le rôle des légendaires dans la création du monde Pokémon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes d'Ewilan : Légendes des Marches :: La Citadelle des Frontaliers :: L'Enceinte équestre :: La Porte du Septentrion-