AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Les Mondes d'Ewilan : Légendes des Marches

Une adaptation en jeu de rôle de la Quête d'Ewilan de Pierre Bottero
 

Partagez | .
 

 Intrigue à la cour (RP inachevé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeo Ril\' Théodus



Sexe : Masculin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chèvre
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Intrigue à la cour (RP inachevé)   Jeu 18 Juin 2009 - 20:56

Suite du RP : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

***

Le bruit sourd du cuir contre la pierre résonna dans l'air par à-coups dans un rythme lent. La faible lueur des torches chassait avec difficulté les ombres qui envahissaient le couloir de marbre blanc. Les murs étaient nus, tels des surfaces stérilisées par les spectres malveillants qui parcouraient la capitale dans un sombre silence. Les torches si maladives était accrochées à intervalles réguliers, semblant sortir de la pierre comme si elle étaient faite d'eau. L'air était palpable, un climat de peur était tombé peu à peu dans le palais suite aux derniers événements.

Les portes se succédaient ainsi que les annexes alors que l'homme marchait d'un air pensif. Une cape sombre flottait dans son sillage. Elle révélait des pièces d'armure disparates couleur d'encre. On pouvait notamment distinguer que les plaques se chevauchaient, partant du dessus de ses avant-bras pour remonter peu à peu jusqu'à son épaulière puis sa gorge. Le haut de son torse était aussi protégé par ces fines couches sensiblement flexibles. La matière de vagélite courait le long de son bassin, tombant le long de ses hanches en un feuilletage épais. Enfin, des jambières enserraient les mollets dans une étreinte rassurante. Un tissu noir proche du corps enveloppant le tronc et les bras ne cachait rien de la musculature du soldat.
Pour compléter l'uniforme, un sabre était présent à son côté.

Le sergent de la 13ème décurie de la légion noire était pensif alors qu'il traversait silencieusement les couloirs, ombre parmi les ombres. En effet, pour déceler les rats il fallait se fondre dans leur monde. Un monde de noirceur et de traitrise. Voilà deux semaine que Takeo était arrivé à la capitale. Il se souvenait encore son affectation à Al-for où il avait du se battre dans les rues contre d'un côté les rais et de l'autre des paysans. Heureusement cela n'avait pas duré. On était venu en catastrophe pour le ramener à Al-jeit. En effet, la garde du palais avait était triplée depuis les multiples assassinats ayant été commis dans les environs. Les intrigues politiques étaient à son comble et lui, un sous officier, avait était chargé de l'enquête tandis que son équipe renforçait la sécurité. C'était tout autre chose que de repousser une attaque et le sergent se demandait si il était fait pour ça... En tous cas on lui avait donné cette mission et il s'en chargeait avec ferveur.

Les bruis de pas se turent. Takeo s'était arrêté devant le bureau qu'on lui avait attribué. Somiel se trouvait sur le côté de la porte au garde à vous dans son armure noire. Le second de la 13ème décurie salua son supérieur avec ferveur.


-Repos. Alors? De nouvelles données sur ces meurtres?


-Aucune nouvelle digne de ce nom, malheureusement, mon sergent.

-Et pour ce qui est de ce que je vous ai demandé?

-J'ai veillé à ce que tout soit sur votre bureau.

-Bien bien... D'ailleurs! Comment vont Ayra et les enfants?

-On put voir le visage grave du soldat s'éclairer d'un sourire.

-Très bien! Apparemment Iaski a encore fait des siennes! Mais les filles l'adorent, un gamin comme ça... Même sa mère lui pardonne tous!

-Et tous ça à trois ans! Un fils digne de son père!


Les deux homme rirent de bon cœur.


-Bon.. le travail m'appelle!

-Bien mon sergent!

Takeo rentra dans son bureau et ferma la porte derrière lui. Il resta un long moment là, adossé au bois qui le séparait du couloir. Il connaissait depuis longtemps Somiel. Ils avaient fait leur service ensemble. Et il venait de vivre un de ces moments de bonheur simple de la vie. Et ceci était menacé dans ces temps sombres. L'anarchie risquait de gagner l'empire... C'est dans un long soupir que le sergent se posa derrière son bureau après avoir plié sur sa chaise sa cape noire.

La pièce était sobre, faite pour être efficace et sans plus. Un grand tapis isolait du sol de pierres glaciales. Il représentait une immense carte du continent tel une mappemonde. Un râtelier trouvait sa place dans un coin, soutenant les pièces d'armure que Takeo ne portait pas, un sabre ainsi qu'un bouclier. A l'opposé, sur la droite, derrière l'homme, se trouvait une armoire de bois ancien contenant tout les dossiers des affaires traitées ou non. En effet, il s'était transformé en « détective » pour toutes les affaires du palais. Qu'elle soit importante ou non. Tout ce que les nobles jugeaient capital en somme. Une porte présente sur la droite donnait sur son appartement. Enfin, élément central, un grand bureau aux moulures compliquées qui étaient surchargé de parchemins. Des rapports, des plaintes, des demandes de mutation... Beaucoup de choses, tellement de choses... Et si peu de temps pour les faire. Une lampe se trouvait sur le côté gauche du plateau, Takeo dessina une flamme et la pièce s'illumina.

-Bon, on va examiner tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Takeo Ril\' Théodus



Sexe : Masculin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chèvre
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: Intrigue à la cour (RP inachevé)   Lun 22 Juin 2009 - 21:13

La plainte d'un parchemin rejoignant ses frères dans un lancé fatigué. Puis un long soupir, et le gémissement du bois contre lequel on s'adosse. Une main passa sur un pâle visage aux allures de spectres, révélant un instant l'éclat glacial d'un regard songeur. Une flamme vacilla, entrainant les ombres dans un balle hypnotique.

L'officier songer aux possibilité qui lui était permise. Tous ces meurtres n'était surement pas l'œuvre d'un homme unique. Trop d'action en si peu de temps et puis surtout les vagues descriptions de l'assassin , quand il y en avait, ne se recoupait pas. Non, une organisation était derrière tous ça et Takeo comptait bien la découvrir! Mais pour ça il fallait des informations. Malheureusement le service de renseignement de l'empire n'était pas très développé et était même délaisser dans une vague cohésion de personnes se contentant de quelque contacte sans plus. Le fait qu'ils n'était même pas diriger par quelqu'un renforçait encore la chose. Il fallait le développer. Et pour ça, de bonne élément était indispensable.

Le légionnaire repensa à sa demande de mutation provisoire à la tête du service d'information. Ont lui avait donné avec une facilité déconcertante. A croire que personne ne prêtait d'importance à cela. Mais bon, c'était quand même justifier vue qu'il était charger de l'enquête au niveau des troubles sévissant dans l'empire. Voilà pourquoi Takeo était là à éplucher les dossiers des hommes qu'il allait potentiellement recruter.

Le légionnaire relut d'un aire évasif le plus prometteur d'entre eux. Un dénommé Nelyën
Jil Cëndhial, « apprentie » dessinateur résidant à l'académie de Al-jeit. Le termes Apprentie était un peu fort pour quelqu'un qui étudie depuis sept ans... De plus, il avait rendu de nombreux services dans certaine affaire et cela prouver que non seulement il était efficace et en plus il savait garder un secret. Deux grande compétence très apprécier dans ce genre de travail. C'est pourquoi Takeo se leva pour demander a Somiel que l'on amène le jeune homme dans son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Tamara Sil' Acian



Sexe : Féminin Zodiaque : Gémeaux
Signe Chinois : Coq
Nombre de messages : 1846
Age : 23
Date d'inscription : 21/07/2006

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Classe: Sentinelle
Profession: /

MessageSujet: Re: Intrigue à la cour (RP inachevé)   Jeu 2 Juil 2009 - 3:23

L'atmosphère était pesante, mal grès le magnifique temps et la magnificence inépuisable de la fabuleuse citée d'Al-Jeit. Appuyée nonchalamment contre un mur de la cour une jeune femme soupira avec une lassitude qui était loin d'être feinte. Tout ces nobles l'exaspéraient. Bien sûr elle aussi en était devenu une, ou plutôt avait conservé son titre et sa tête en demandant une nouvelle identité à l'Empereur, cependant elle n'avait jamais eu le luxe de tout ces gens là. Elle n'avait jamais eu d'enfance paisible, car elle, durant tout son enfance elle avait eu le droit en guise de nounou des gommeurs et des Mercenaires pas vraiment affectueux pour tout dire.
Ils avaient peur ? Ils n'avaient pas tord cependant ce n'était pas exactement pour les bonnes raisons. Pour arranger la situations, les choses ne semblaient pas vraiment avancer au niveau de l'enquête ... Second soupir. La femme dont la silhouette se découpait nettement sur le mur blanc des écuries se redressa avec lenteur. Décidément elle plaignait celui qui était chargé de l'enquête il devait avoir les plus grandes peines du monde à trouver des informations valables.
Elle caressa le chanfrein de sa jument tandis qu'un sourire des plus étranges venait s'afficher sur le visage de Tamara.


*Pourquoi pas après tout ?*

La jeune femme pris la direction de celui qu'elle avait chercher à aider en poussant l'Empereur à lui confier ce poste. Un sous officier de la Légion noir, qui lui semblait vraiment très prometteur. Elle marchait d'un pas sûr souple et silencieux plus par habitude que pour vouloir se dissimuler. On ne percevait à son passage qu'un bruissement de tissus du a son ample cape de voyage qu'elle n'avait pas pris la peine d'ôter. Elle ne croisa personne dans les couloirs hormis des Légionaires Noirs assurant la sécurité du Palais impérial cependant aucun d'eux ne l'arrêta car chacun savait qui elle était. Après tout il n'y avait que douze Sentinelle et cela ne faisait que quelques années qu'elle était entrée au service de l'Empire, son visage était assez frais dans les mémoires, il fallait dire aussi que son statu de Sentinelle Vagabonde avait beaucoup attiré l'attention sur elle. Généralement c'était un poste que l'on confiait aux Sentinelle plus expérimentées, pourtant IL n'avait laisser personne l'influencer.

Les couloirs défilaient les uns après les autres puis elle arriva à son but. Un soldat guettait devant la porte. Tamara s'approcha.


-Qui va là ?

- Bonjour, je suis Tamara Sil' Acian, je sais que votre sergent est très occupé, mais je dois lui parler.

Il sembla vouloir s'excuser mais elle lui fit signe que ce n'était pas la peine et il la laissa passer. Elle toqua trois petits coups à la porte du bureau et se glissa à l'intérieur. Elle posa les yeux sur le bureau en s'approchant et tomba sur un nom qui lui semblait familier. Nelyën Jil' Cëndhial ... Puis elle eut une légère mimique d'amusement.
Mais elle détourna son attention du bureau pour détailler celui a qui elle venait parler. Ce qui la surprit le plus dans son physique était encore sa chevelure blanche et son regard ainsi que sa peau blanche. C'était comme s'il n'avais pas vu le Soleil depuis des années. Mais à la réfléxion, il devait sûrement beaucoup porter son armure.
Il dégageait une aura d'assurance pourtant quelque chose sembla déstabilisé cette assurance quand il leva les yeux sur elle tandis qu'elle enlevait sa cape pour la poser sur son bras gauche.


- Ravie de vous rencontrer Sergent Ril' Théodus.
Revenir en haut Aller en bas
http://galiane-forum1.positifforum.com/index.htm
Takeo Ril\' Théodus



Sexe : Masculin Zodiaque : Cancer
Signe Chinois : Chèvre
Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: Intrigue à la cour (RP inachevé)   Lun 6 Juil 2009 - 20:11

Telmack Starsson, Shardon Teloraï, Scar Noman, Nathanaëlle Doran, Tyrian Nil' Istch, Sialia Til' Carsel, Sélénia Til' Aürin. Voici les huit noms des personnes que le nouveau dirigent du service de renseignement avait retenu en plus de Nelyën pour remplir le personnelle du dit département. Le fait que les trois-quart appartienne à la légion noir n'était peut être pas un hasard. Il faut dire, c'était tous des hommes sur à la base de par leur profession. Pour le reste, c'était des hommes et femmes de talent qui savaient passer inaperçu. L'avantage était que la plus part étaient des voyageurs endurcie, de quoi rassembler des information dans tout le pays. Par contre, pour la même raison, ils allaient être dificile à rassembler et encore plus à convaincre de rentré dans cette voie.

C'est en pensant à ceci que le sergent récemment promu reposa dans un long soupir la liasse de dossier en éventail sur son bureau avec celui de Nelyën dessus. Son fauteuil grinça encore une fois lorsqu'il si adossa. Alors qu'un regard exténuer fixé sans le voire les ombres dansant sur le plafond blanc, de l'agitation se fit entendre dans le couloirs. Le légionnaire croisa les bras, un sourire au lèvre. Ont avait fait vite pour ramener le jeune dessinateur. Son visage redevins d'un sérieux mortel alors qu'il se préparait à recevoir sa recrut potentiel tendit que la porte protestait sur ses gonds.

La couleur gris acier de ses yeux passa au bleu claire marquants un grand étonnement. Le reste de son anatomie n'esquissa pas un mouvement tendit que la jeune femme glissait sur les terres cotonneuse de la frontière des glace puis celle d'Al-For. Une chevelure de la couleur de la nuit couvrait le tiers supérieur de son visage en une diagonal pur qui ne révélait qu'une partie de son regard de flammes. Takeo ne c'était absolument pas préparer à ce genre de rencontre. Il devait normalement être devant un jeune homme sortant à peine de l'adolescence encore à l'académie et voilà qu'il se retrouvait avec une belle demoiselle qui plus ai appartenait à la haut société et était une des meilleur sentinelle du moment. L'ecart entre les deux personne était quand même poussé!

Bon, comment agir? Il ne pouvait quand même pas rester là sans bouger! Et pourtant, il était paralyser devant cette être. Noyer dans un flot de pensé frénétique. Comment devait-il réagir? Encore cette question. Des yeux de braise... Non! Ce n'était pas à sa qu'il devait penser. Vite, une boué, une ancre qui permettrait de passer outre ces réflexion. Elle avait en plus un statut supérieur à lui... Mais oui! Le protocole! Il n'avait qu'à le suivre à la lettre pour régler tous ça. Ainsi il à la planche nouvellement trouver pour ne pas sombré. La voie de la jeune femme le tira de ses réflexions dans un léger tressaillement. Les plaques de vagéllite coulissèrent tel de la soie tendit que le sergent se redressa sur sa chaise en se raclant la gorge, un poing devant les lèvres, pour se redonner contenance. Puis il inclina la tête tout en saluant la sentinelle.


Tamara Sil' Acian, c'est un véritable honneur de rencontrer une si belle jeune femme dans mon humble bureau.

Il ne se rendit même pas compte du compliment indirecte qu'il venait de faire, bien qu'une partie de lui même le penser surement. Tout dans son esprit n'était que formule tout faite qu'il avait préparer dans des occasion comme celle-ci.

- Que puis-je faire pour votre aimable personne?
Revenir en haut Aller en bas
Tamara Sil' Acian



Sexe : Féminin Zodiaque : Gémeaux
Signe Chinois : Coq
Nombre de messages : 1846
Age : 23
Date d'inscription : 21/07/2006

Feuille de personnage
Age: 25 ans
Classe: Sentinelle
Profession: /

MessageSujet: Re: Intrigue à la cour (RP inachevé)   Mer 15 Juil 2009 - 19:52

La jeune femme l'observa quelque instant tout en s'asseyant sans qu'on l'y autorise dans un des fauteuil peu ouvragé mais confortable du bureau du sergent. Tamara lui sourit sans condescendance tout en se demandant pourquoi mal grès la chaleur de la pièce il n'avait pas ouvert le fenêtre. Mais ce n'était pas comme si cela la dérangerait vraiment après tout elle était habitué à beaucoup plus désagréable et elle n'était pas là pour discuter de ça.
Elle inspira profondément.


- Je suis venu voir si votre poste vous convenait et si vous arrivez à faire accéléré un peu ces fonctionnaire fainéants ... D'autant que la collaboration entre services n'est pas souvent très aisé ... Mais aussi pour savoir si vous avez besoins d'aide notamment de ma part.

La Sentinelle s'enfonça un peu plus dans le fauteuil qu'elle occupait en attendant la réaction du Légionnaire Noir. Quelque part elle essayait aussi de comprendre pourquoi il avait attiré son attention quand il avait fallut choisir quelqu'un pour cette enquête. C'est à cause d'elle qu'il se retrouver dans cette situation après tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://galiane-forum1.positifforum.com/index.htm
Nelyën Jil Cëndhial



Sexe : Masculin Zodiaque : Capricorne
Signe Chinois : Chèvre
Nombre de messages : 17
Age : 25
Date d'inscription : 01/04/2009

MessageSujet: Re: Intrigue à la cour (RP inachevé)   Jeu 16 Juil 2009 - 13:44

[HJ : Arrivage de deux personne supplémentaires depuis [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], étant donné qu'on va commencé à être nombreux, je pense qu'on devrait se fixer juste un petit code de passage, que l'on tâchera de respecter un maximum, pour que tout le monde puisse RP dans les meilleures conditions et sans se presser.
Je pensais à un ordre simple : Moi, Personne, Takeo puis Tama'. On pourra bien sûr changer l'ordre en fonction des dispo.

Évidemment, on ne poste pas une deuxième fois soit même sans que chacun ait posté avant nous, histoire que tout le monde participe. Merki ^^ /HJ]

---------------------------


Al Jeit et ses merveilles se dessinèrent bientôt dans le paysage, alors que trois silhouettes franchissaient les portes de l'académie. Devant elles, de grands escaliers descendaient gracieusement vers les rues animées, vibrantes du bourdonnement intense caractéristique des matinées déjà bien entamées.
Partout où elles posèrent les yeux, elles ne trouvèrent que grâce et volupté. Courbes et angles fins, arrêtes ondulantes et façades multicolores s'associaient dans ce décor fantastique et merveilleux, où chaque sens était emporté dans les dédales sans fond d'un amour improbable, fugitif, et éphémère.

Le légionnaire noir continua sa route, sans accorder un seul regard aux deux jeunes gens qui l'avaient suivi, main dans la main, à travers les salles aux multiples beautés auxquels ils n'avaient jeté qu'un coup d'œil discret, perdus dans une toute autre contemplation.
Bientôt, l'homme en armure disparut au coin de la rue, comme un rappel sec d'une conversation antérieure.


***

-"Dans tous les cas, il vaudrait mieux que nous ne faisions pas la route ensemble, je ne tiens pas à attirer l'attention dans les rues avec une escorte pareille."

Le légionnaire avait bombé le torse, prêt à répliquer. En dessous des plaques de vagellites, on n'aurait pas été surprit de voir ses jointures blanchirent alors qu'il serrait sa lourde lance au point de la briser. Il n'avait pas eu le temps de parler.

-"Ne vous inquiétez pas, je connais le chemin."

Un sourire, et un simple haussement de sourcil, un message très clair et au combien efficace qui, même s'il fut loin de convaincre le soldat, l'empêcha d'émettre une quelconque objection. Nelyën avait ensuite emmené sa jeune amie vers les couloirs de l'académie, dépassant l'homme en noir, mettant ainsi fin à la conversation.

***


A présent, les deux jeunes gens se tenaient là, dos aux portes de l'académie, face à la ville et à ses merveilles. Comme à chaque fois qu'il quittait ses murs, le jeune dessinateur jeta un bref coup d'œil à l'enceinte de ce qui était et restait la plus belle réalisation des dessinateurs, le cœur même de la ville, pour qui savait où regarder.

Puis il se détourna, dédiant un bref sourire à son amie, dont la main tenait encore sans la sienne, avant de l'entraîner avec lui dans la descente.


-"Je crains de ne pouvoir te faire visiter la ville aujourd'hui, s'excusa t'il avec une pointe d'ironie dans la voix, mais je connais un raccourci qui devrait te plaire."

Le palais impérial, qui trônait au centre même de la ville, se tenait non loin de l'académie et il était possible de s'y rendre par la simple artère qui se découpant devant le bâtiment. Cependant, au lieu de s'engager dans le flux permanent d'hommes et de femmes qui ondulait dans la large avenue, le jeune homme bifurqua à droite après l'escalier, s'engageant dans une rue plus modeste qui s'insinuait entre de larges bâtiments aux façades multicolores.

Il conduisit la jeune femme à travers cette veine iridescente, illuminées par le soleil matinal, et à laquelle les reflets bleutés du ciel conféraient un éclat d'eau vive. Une cascade argentée s'écoulait en rugissant doucement le long d'un mur, emplissant le creux des voutes de reflets mouvants et de trilles aquatiques.

Contre toute attente, le jeune dessinateur avait adopté un rythme de promenade, faisant duré intentionnellement l'émerveillement provoqué par chaque détour de la rue, par chaque angle, chaque courbe. Parfois, il s'arrêtait même, guidant sa jeune amie vers un point de vue insolite, un endroit improbable, d'où la beauté des lieux se révélaient à chaque fois plus grande et plus impressionnante.


-"Cela fait longtemps que je les observe, répondit il une fois à sa question muette."

Puis il la conduisit dans une ruelle plus étroite, où les reflets aqueux s'assombrirent, se teintant de verts dans un ensemble d'une harmonie presque végétale. Au dessus d'eux, les voutes et les arches soutenaient de longs filets de plantes tombantes, dont les feuilles semblaient presque cristallines sous la lumière diffractée. Au dessus d'eux, le ciel n'était plus visible, alors que la lumière du soleil parvenait encore dans les méandres de ce ruisseau de magnificence.
Une douce mélodie résonnait dans les alcôves circulaient qui perçaient les murs, alors que de minces filets d'eaux cascadaient dans les airs, s'écrasant doucement dans de minces surfaces d'un vert d'eau profond.

Une fois, le jeune homme dut retenir Ombeline alors qu'une porte s'ouvraient doucement dans une façade, et qu'un homme s'engageait dans la rue. Il la maintint d'un infime moment contre lui, alors que l'habitant les contournait sans leur adresser un seul regard. L'écho de ses pas lourds résonnait encore dans le décors alors qu'ils reprirent la route.

Alors que devant eux, la rue formait un coude prononcé, il la retint de nouveau.


-"Protège toi les yeux, dit il simplement, nous remontons à la surface."

Puis ils franchirent l'angle, et alors qu'il avançaient, la lumière du jour les assaillit comme la pointe d'une flèche. Les yeux protégés, il leur fallut un moment pour que les formes du palais ne se dessinent clairement devant eux.


Au final, ils n'avaient pas reparler de ce qui s'était passé dans la salle des rêves.


Il continuèrent alors leur chemin, empruntant une nouvelle rue avant de débouché sur une large porte gardée. L'entrée des soldats.
On les laissa passer, et il s'engagèrent dans un long couloir, puis un autre, le jeune homme marchant d'un pas assuré, s'arrêtant cependant fréquemment pour confirmer son idée du trajet auprès d'un serviteur ou d'un fonctionnaire.
Il débouchèrent finalement sur un long couloir de marbre blanc, froid, dont les murs percés de torchères luisaient d'une humeur presque malsaine. De lourdes portes les perçaient à intervalle régulier, et au fond, un garde se tenait droit, prêt de l'une d'elle.
Il laissa Ombeline se placer à coter de lui.


-"Nous y voilà ... soupira Nelyën, le ton de sa voix trahissant un agacement fugitif."

Il lui lâcha la main.

-"Ce ne devrait être qu'un entretient de routine, donc je suppose qu'il ne devrait y avoir de problème à ce que tu restes. Si tu m'entend dire des choses surprenantes, essaye de ne pas le laisser voir, je serais peut être amené à déformer un peu la réalité."

Il lui sourit de nouveau.


-"Avec un peu de chance, nous en auront fini très vite. Je suppose que tu dois être fatiguées de marcher."

Le dessinateur s'avança dans le couloir, salua le garde qui sembla le reconnaître, ignorant son regard appuyé à sa jeune compagne. Puis, sans attendre de permission, il frappa à la porte puis entra, entraînant sa jeune amie derrière lui.


-"Désolé du retard Sergent, votre messager a eu du mal à nous retrouver et j'ai encore des problèmes avec tous ces labyrinthes administratifs. Que puis je faire pour vous ?"

Une entrée théâtrale parmi tant d'autre ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigue à la cour (RP inachevé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue à la cour (RP inachevé)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mini intrigue ♕ La cour des singes
» Intrigue | Groupe 4 ~ Casse dans les boutiques de la Cour
» Résumé de l'intrigue
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mondes d'Ewilan : Légendes des Marches :: Al-Jeit-